L’après césarienne

Pour te resituer le contexte on est dans la salle d’accouchement juste après ma césarienne (je t’en parlais ici).

Bébé a un tensiomètre à la main, on me le prend pour le mettre dans la couveuse. Je demande quand même à ce que Hubby puisse lui aussi faire du peau à peau et on lui accorde un petit câlin avec Bébé. Mais très rapidement le pédiatre surgit dans la salle, demande à ce que Bébé soit mis dans la couveuse et amené dans le couloir et il nous annonce d’un ton très grave « les saturations de bébé ne sont pas bonnes du tout je vais lui faire une radio des poumons » et il part de la salle aussi vite qu’il n’est entré REVIENS ICI DE SUITE on attends des nouvelles de Bébé, on ne comprend pas ce qu’il se passe. Si j’avais pu je serais sortie de mon lit et je lui aurai couru après mais bon ne sentant pas mes jambes ça allait être difficile.

L’attente est très longue,  les sages-femmes viennent vérifier mon état, les saignements, si je sens mes jambes ou non, mais je n’ai qu’une seule idée en tête : retrouver mon bébé.

Finalement une puéricultrice arrive, elle est toute mignonne, toute douce et nous annonce que la radio est bonne et que Bébé arrive. Quel soulagement, j’avais envie de lui faire un gros câlin mais bon un peu de tenue quand même!

DSC_0074_gimp

Bébé revient mais on a obligation de le laisser dans sa couveuse, sauf que je ne suis pas vraiment d’accord, depuis quand Bébé doit-il être séparé si violemment de ses parents? j’attends que le pédiatre parte pour demander à avoir bébé contre moi. La sage-femme s’assure que le pédiatre est loin et me le donne. Ouf, je profite à fond.

Ses sat ne sont pas bonnes, la machine n’arrête pas de biper, mais la puéricultrice est confiante c’est juste un problème de détecteur, bébé bouge beaucoup et ça ne détecte pas bien sa tension! Mon rythme cardiaque lent et la tension de bébé nous pousse à rester en salle de naissance pendant 4 heures.

Finalement on remonte tous les 3 dans la chambre, je sens un peu plus mes jambes mais ce n’est pas encore ça, l’avantage c’est que pour le moment je n’ai pas mal au ventre!

Les sages-femmes viennent changer les énormes couches (glamour here you are) et vérifier l’état de la cicatrice assez souvent.

On me propose de la soupe à manger le soir mais je n’ai pas faim, l’anesthésie peut être ou le stress de la journée mais je ne mange pas.

Hubby part un peu après 21h, les puéricultrices de nuit prennent bébé car le tensiomètre n’arrête pas de sonner histoire que je dorme un peu et me promettent de me l’amener à chaque fois qu’il se réveillerait pour téter mais bébé est fatigué et ne se réveille pas souvent.

Vers 4h je commence à recevoir des sms de Hubby, il a envie de venir nous voir, il a du mal à rester tout seul à la maison, il se fait du soucis pour Bébé! Finalement il arrive vers les 6h, bébé vient tout juste de revenir dans la chambre. On est au complet enfin!

162_gimp

Ensuite pendant les 24 prochaines heures impossible de m’enlever bébé, il hurle dès qu’il est loin de moi (ou de son père…). Mais avec les douleurs atroces de l’utérus qui se contracte sur la cicatrice j’ai du mal à le garder contre moi, je cherche des positions sans me faire mal mais au moment de la tétée c’est mission impossible. Je t’en parlerai dans un prochain épisode.

Pour être tout à fait honnête avec toi je suis restée couché sans pouvoir me lever pendant 2 jours. Ça veut donc dire que je n’ai pas changé sa première couche, je ne lui ai pas fait prendre son première bain, je n’ai même pas pu aller avec lui pour voir son premier bain. Je ne me sentais pas comme une maman normale, j’avais honte quand les sages-femmes venaient me faire la toilette, je me sentais inutile quand il fallait changer la couche.

Comme je te le disais un peu plus haut, tous les jours les sages-femmes viennent nettoyer la cicatrice. Pour tout t’avouer c’est assez bizarre. Je ne sens rien sur la cicatrice mais je sens autour de la cicatrice, résultat c’est comme si on m’avais endormi une partie de la peau. Le ventre a dégonflé et je peux la voir… Je baisse la tête, je jette un coup d’oeil et heureusement que j’ai le cœur bien accroché, je découvre une vingtaine d’agrafes dans la peau.

Le deuxième jour, le vendredi, la sage-femme m’a forcé à me lever… d’abord impossible de forcer sur le ventre, du coup j’ai dû trouver un moyen de me mettre sur le bord du lit avec la force des bras. Au moment de basculer les jambes, la douleur est intense mais j’essaie de passer outre. Puis vient le moment de m’asseoir sur le bord du lit et de basculer mon poids sur mes jambes. « Allez vous allez y arriver, bravo, ça va? vous êtes bien blanche » oui alors je te rassure de suite je ne suis pas tombée comme une palourde dans les pommes, j’ai eu le temps de m’allonger dans le lit. Inutile de te dire que j’en avais assez fait pour la journée!

J’avais assez la pêche après les pommes les pêches, j’ai raté ma vocation pour faire un pari avec la sage-femme : « vous marcherez normalement Dimanche pour mon retour » ah nan nan vu comme c’est parti c’est mort.

On m’enlève enfin la sonde depuis le temps que j’attends ça! mais ça veut aussi dire me lever pour faire pipi, et ça c’est pas gagné, du coup je me rationne en eau mais la perfusion ne me laisse pas trop le choix.

Dans ce cas, pas trop le choix il fallait bien que je bouge mes fesses de ce lit et que j’arrive à marcher un peu, sinon j’allais littéralement me faire pipi dessus.

059_gimp

Après deux jours de travail sans relâche je pouvais enfin marcher appuyée comme une petite vieille au berceau!! Hubby était parti chercher Mistinguette du coup j’étais seule en ce dimanche matin, il fallait que j’aille baigner Bébé, j’ai pris mon courage à deux mains, je suis partie me doucher enfin et après quelques mouvements tout à fait pas du tout coordonnés je me suis habillée mais au moment fatidique de mettre mes chaussettes impossible de me baisser ou de lever suffisamment mes jambes. J’ai attendu sagement que la dame du ménage arrive dans ma chambre pour lui demander gentiment de me mettre mes chaussettes.

Au moment d’arriver au bain j’entends crier « aaaaaah vous voyez j’avais raison vous MARCHEZ » je reconnais immédiatement la voix de la sage-femme de Vendredi! Bon Dieu Boudu que ça fait du bien de perdre un pari.

Après ça, ma vie à pris un autre tournant, je pouvais enfin m’occuper de Bébé, le changer, le porter, le baigner!

On est resté 7 jours à l’hôpital ce qui fait qu’on m’a retiré 10 agrafes le lundi puis les 10 restantes le mardi avant de rentrer.

 

Ensuite, de retour à la maison ils recommandent de ne pas monter de marches, de ne pas porter plus lourd que le poids de bébé et surtout de bien se reposer. Pour ma part Hubby a pris ses 11 jours de paternité de suite pour être avec nous et puis nous avons été faire une séance photo de Bébé pendant que Mistinguette était encore avec nous!

Si toi aussi tu as la salle de bain à l’étage, prévois de te laver le corps et le visage au lavabo de la cuisine. C’est pas top mais bon quand tu ne peux pas monter les escaliers toute seule, ça permet d’être quand même un peu autonome.

Je te rassure on peut vivre après une césarienne, c’est juste différent d’un accouchement par voie basse mais le principal au final c’est que bébé soit en bonne santé 😉

Si tu veux, Escarpins et Marmelade raconte elle aussi son accouchement ici, ici et puis enfin ici

Publicités

6 réflexions sur “L’après césarienne

  1. Merci pour ton ce billet qui me parle.. Je suis d’accord avec toi. On accouche quand-même lorsque c’est par césarienne. C’est juste différent. Mais on devient mère de la même façon. Bisous 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oui et je pense que c’est important de le rappeler! Avant la césarienne j’avais l’impression que je n’allais pas vivre sa naissance alors que SI!! Je voulais partager ça avec les futures mamans qui ont peurs et celles qui ont vécue une césarienne comme moi 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s